08 septembre, 2021

A vos agendas







Voila une année qui commence (ou finit, cela dépend du point de vue) sur les chapeaux de roue.. Après une petite exposition à Jamble (pas loin de Chalon / Saône) qui a bien marché, trois autres projets d'ici la fin de l'année
A partir du 8 octobre exposition à la médiathèque de Gtane dans la Drome. Exposition qui devrait déborder chez quelques personnes. Pendant cette exposition il devrait y avoir  un (ou plusieurs) atelier à Grane 
En novembre un atelier couplé avec une exposition dans le hall du centre social Quartier Vitalité (sur les pentes de la Croix Rousse 
Enfin depuis le 6 décembre jusqu'au 13 exposition aux "Ateliers Terreaux" 

15 mai, 2021

Claude Lasterade écrit...

Pour François S’entremêlent deux… deux quoi ? deux langages, disons. D’une part, découpés méticuleusement dans des papiers de hasard d’innombrables fines bandelettes collées côte à côte. D’autre part des couleurs encore et encore, des motifs subtils et plutôt insensés. Les deux… camps, disons, découpages et couleurs, parfois s’ignorent, parfois font semblant de s’accorder, parfois filent la bonne entente. Voilà, on peut dire ça. Et nous, intrigués, embarrassés devant ces constructions faussement logiques et méthodiques, regardant et regardant encore, nous cherchons à coller un sens sur ces formes et morceaux pourtant déjà collés, sortis de toutes sortes de papiers : journaux, cahiers, à rayures, à musique et je ne sais quels autres, d’origines douteuses pour sûr. Douteux tout autant que ce peintre, parce qu’on ne le fait pas entrer dans un classement, même pas dans la célèbre catégorie des collages. Il n’en continue pas moins depuis des années de creuser sa douce voie bien à lui. Donc résumons, ce peintre peint quoi ? Des rêves, des obstinations, des géométries, des voyages, des explosions, des brèches, et même de séculaires promenades dans des paysages égarés semble-t-il dans le tableau. Donc résumons, c’est une peinture sérieuse et tendre. Voilà, restons-en là, mais… tout rapport avec François Catrin serait pure coïncidence. Claude Lasterade

09 février, 2021

du neuf, du neuf !!!

Apres avoir supporté et continuer à subir deuil, confinement, couvre-feux, pluie, gestes barriere, vaccins, masque et autres réjouissances, je poursuis vaille que vaille mes activités artistiques. Cela débouche sur deux « évènements » - Une exposition à Vienne (voir Flyer en PJ ) - Un livre constitué de « 55 bribes », textes écrits par Catherine Weissmann pendant le premier confinement et ponctués de 55 images que j’ai réalisées en écho des textes de Catherine Tout cela sera visible à la Galerie LETY, 15 rue des Clercs 38200 Vienne du 12 Février au jeudi 4 mars Galerie ouverte du mercredi au dimanche de 14h30 à 16h30 je serai présent les samedi et dimanche